Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu

Les "Exercices spirituels"

Manrèse - Vitrail de la Chapelle - Prière Ame du Christ

"Les Exercices sont certainement tout ce que je peux concevoir, connaître et comprendre de meilleur en cette vie, aussi bien pour l’avancement personnel d’un homme que pour les fruits, l’aide et le profit  qu’il peut procurer à beaucoup d’autres." Saint Ignace de Loyola

Leur origine

  • Première édition des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola (Ad amorem)Saint Ignace de Loyola (1491-1556) commença la rédaction du livret des Exercices spirituels en 1522, ne cessant de le reprendre et de le compléter pendant une vingtaine d’années.
  • D'abord rédigé en espagnol, puis traduit en latin, l'ouvrage fut approuvé par le pape Paul III le 31 juillet 1548.
  • Leur pratique, dès l’origine et jusqu’à aujourd’hui fut encouragée par tous les papes.

Leur description

  • Les Exercices spirituels condensent l’expérience spirituelle de saint Ignace de Loyola. Ils proposent une série progressive de méditations et de contemplations de la vie du Christ, destinées à aider le retraitant à ordonner sa vie, selon ce qu’il aura perçu de l’appel du Christ à le suivre.
  • Prévus pour durer 30 jours, répartis sur quatre semaines, ils incluent un moment crucial d’élection, où le retraitant accueille la grâce de choisir le Christ et se décide à le suivre. Ils se concluent par une prière d’offrande à Dieu, de remise totale de soi à Dieu en échange de son amour et de sa grâce. (Prière pour obtenir l’amour)

 

Différentes manières de les donner 

  • Le modèle des 30 jours peut être réparti en plusieurs séquences de 10 jours ou se vivre sur des périodes plus courtes, de 8 ou 5 jours (retraites d’initiation aux Exercices spirituels) qui permettent au retraitant de s’initier à la démarche et à la pédagogie des exercices.
  • Ils sont proposés dans le cadre de retraites en silence, dans des centres spirituels mais aussi dans le cadre de retraites ouvertes (Exercices spirituels dans la vie courante). Dans ce cas, le retraitant les expérimente sans quitter le cadre de sa vie quotidienne.

Une école de prière et de discernement

  • Les Exercices spirituels ont deux dimensions qu’il ne faut pas séparer : le côté école de prière et le côté discernement, décision. Pour saint Ignace, il ne peut pas y avoir d'union à Dieu sans traduction pratique du côté de la décision.
  • Faire les Exercices, c'est expérimenter qu'en approfondissant ma relation à Dieu, quelque chose va m'être révélé de son désir pour moi, et me rendre capable de répondre concrètement à ce désir, en orientant mes choix et décisions.

Les Exercices spirituels sont-ils la propriété des jésuites ?

  • Non : les Exercices sprituels sont un don de saint Ignace à l'Eglise universelle. Mais, avec d'autres congrégations religieuses féminines ignatiennes, la Compagnie de Jésus a un rôle particulier en ce sens qu’elle est le corps social qui garantit une transmission fidèle des Exercices.

"Que les Exercices spirituels soient davantage pratiqués, soutenus et valorisés, car les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont besoin de rencontrer Dieu… Proposer les Exercices spirituels, cela veut dire inviter à faire l’expérience de Dieu, de son amour, de sa beauté. Ceux qui les vivent de ma­nière authentique subissent l’attraction de Dieu et en ressortent transfigurés. Quand ils reprennent leur vie ordinaire, leur ministère, leurs relations quotidiennes, ils por­tent avec eux le parfum du Christ." Pape François, le 3 mars 2014, sur Radio Vatican

Trouvez la proposition qui vous correspond
Publics