Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu

Notre pédagogie

Manrèse - Centre spirituel

Notre pédagogie

Elle s’inspire de la tradition jésuite. Elle est marquée par le désir de prendre en compte l’homme dans sa dimension humaine et spirituelle, et vise sa croissance intégrale. Le but n’est pas seulement la sanctification propre des personnes mais leur ouverture généreuse aux autres et au monde.


Plusieurs traits caractérisent cette pédagogie ou "manière de procéder" :

 

  • L’attention aux personnes. La "discreta caritas" (la charité attentive aux personnes, expression de saint Ignace)
  • Partir des personnes, de là où elles en sont dans leur histoire et dans leur vie. Chacun est unique : personne, aux yeux de Dieu, ne ressemble à une autre personne. Cet accueil de chacun dans sa singularité se traduit par l’importance de l’écoute, de l’accompagnement spirituel personnel, de la prise en compte de l'être humain où la parole de Dieu est appelée à germer.   
  • L’accompagnement
  • Accompagner, c'est être avec l’autre dans sa recherche de Dieu sans s’imposer, ou imposer son rythme ou son désir, sans agir à la place de l’autre ou à la place de Dieu. C'est simplement permettre et libérer l’espace de la rencontre de l’homme avec "son Créateur et Seigneur" pour être témoin de cette rencontre et rendre grâce : c’est l’Esprit qui souffle et c’est Dieu qui agit.
  • La confiance
  • La foi est confiance en Dieu. Croire et faire confiance vont ensemble. L’expression de cette confiance est celle d’un regard positif et bienveillant sur l’homme et sur le monde. Sur un plan relationnel, c’est celle du préjugé favorable, du désir de "sauver et justifier" autant que possible, la proposition de l’autre.
  • Le moteur du désir
  • L’homme est un être de désir. Et son désir le plus profond est d’être accordé au dessein créateur de Dieu, de coopérer à ce dessein, qui l’a mis au monde. Le critère du désir est principe de discernement, pour apprendre à discerner ce qui va ou ne va pas dans le sens de la vie que Dieu veut pour moi.
  • La liberté intérieure
  • Qu’est-ce que le péché ? Sinon un mauvais usage de notre liberté, qui au lieu de choisir la vie, choisit la mort. L’exemple du Christ, homme libre, aide à retrouver un usage positif de notre liberté, mise à profit au service de la vie.
  • La fin et les moyens
  • On oppose souvent fin et moyens ou médiations. C’est tout l’art du discernement de les penser ensemble, de ne pas négliger les moyens, de faire alliance avec Dieu, autant dans les moyens que dans la fin que nous poursuivons.
  • La recherche du mieux, du "davantage", du Magis
  • Cette recherche caractérise la pédagogie ignatienne : elle est, en tout, le refus du minimum, du médiocre ; elle est le signe d’une générosité qui cherche à toujours mieux être employée, à rendre service.

 

 

Trouvez la proposition qui vous correspond
Publics